ÉQUIPE SCOUP 
Sexualité et Couple

Sophie Bergeron  Ph.D

Nouvelles SCOUP

Saviez-vous que l’agression sexuelle en enfance est associée à un plus faible sentiment d’auto-efficacité sexuelle chez les adolescents.es et que la tendance des survivants.es à taire leur identité pourrait jouer un rôle?

L’auto-efficacité sexuelle, qui se définit par la croyance d’un individu en sa capacité à s’engager ou à refuser des activités sexuelles et à contrôler le contexte de ces activités, est un élément important du développement des adolescents. Des lacunes dans le développement de cette capacité pourraient placer les adolescents à risque d’expériences sexuelles négatives, de grossesses ou d’infections transmises sexuellement. Même si nous savons que l’agression sexuelle à l’enfance peut affecter la sexualité des adolescents, comment ce trauma pourrait affecter le sentiment d’auto-efficacité sexuelle des adolescents demeure sous-étudié.

Une de nos études récentes s’est intéressée aux effets négatifs de la sévérité de l’agression sexuelle à l’enfance sur l’auto-efficacité sexuelle des adolescents. Dans cette étude, nous voulions savoir si la tendance à taire son identité et ses besoins lorsqu’en relation de couple pourrait expliquer l’association entre la sévérité de l’agression sexuelle en enfance et l’auto-efficacité sexuelle des adolescents.

Cette étude fait partie d’un vaste projet de recherche dans lequel 1078 adolescents ont été recrutés pour une étude longitudinale dans laquelle la sévérité de l’agression sexuelle en enfance a été mesurée au temps 1, la tendance à taire son identité 6 mois plus tard et l’auto-efficacité sexuelle un an et demi plus tard.

Qu’avons-nous trouvé?

Le résultat principal démontre que la tendance à taire son identité dans les relations amoureuses joue un rôle médiateur dans l’association négative entre la sévérité de l’agression sexuelle en enfance et l’auto-efficacité sexuelle chez les adolescents. Ainsi, la tendance des survivants d’agression sexuelle en enfance à ne pas exprimer leurs besoins et leurs désirs dans leur relation amoureuse est liée à leurs difficultés à être confiant dans leur capacité à mettre des limites dans des situations sexuelles. 

Les théories du trauma peuvent nous permettre de mieux comprendre ces associations, car l’agression sexuelle en enfance pourrait nuire au développement de l’identité des victimes. Des programmes de prévention et d’intervention qui prônent le renforcement d’une identité intégrée dans les relations intimes pourraient aider à promouvoir des stratégies d’affirmation de soi dans les situations sexuelles.

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l’article complet :

Vaillancourt-Morel, M.-P., Bergeron, S., Blais, M., & Hébert, M. (2019). Longitudinal associations between childhood sexual abuse, silencing the self, and sexual self-efficacy in adolescents. Archives of Sexual Behavior, 48(7), 2125-2135. doi: 10.1007/s10508-019-01494-z

Bannière de logos

 

 

Admin