ÉQUIPE SCOUP 
Sexualité et Couple

Sophie Bergeron  Ph.D

Nouvelles SCOUP

Saviez-vous que l’attachement chez les femmes avec de la douleur génito-pelvienne peut influencer la perception qu’elles ont de leur partenaire?

Notre étude s’est intéressée à l’influence de l’attachement dans les interactions des couples entourant les relations sexuelles lorsque la femme souffre de vestibulodynie provoquée (douleur à l’entrée du vagin pendant les relations sexuelles). Nous voulions savoir si les préoccupations d’attachement (peur de l’intimité, anxiété liée à l’idée de perdre son partenaire) seraient liées à la façon dont les partenaires réagissent à la douleur, mais aussi si elles affecteraient la perception que les femmes ont des réactions de leur partenaire. Nous avons donc recruté 125 couples, chez lesquels la femme a reçu un diagnostic de vestibulodynie provoquée, pour compléter des questionnaires portant sur leurs insécurités d’attachement, les réponses habituelles des partenaires à la douleur (hostilité, réconfort, etc.), la perception des femmes de ces réponses, et des indicateurs de bien-être sexuel et relationnel.

Et qu’avons-nous trouvé?

Nos résultats démontrent que plus les femmes sont préoccupées par l’idée de perdre leur partenaire ou sont inconfortables avec l’intimité, plus elles perçoivent que leur partenaire les ignore ou est hostile envers elles lorsqu’elles expriment de la douleur pendant les relations sexuelles. Nous observons aussi que les partenaires qui rapportent une peur d’être abandonnés se disent plus hostiles envers leur conjointe qui rapporte de la douleur, tandis que ceux qui ont un plus grand inconfort avec l’intimité rapportent moins initier d’échanges positifs (p.ex., embrasser, rassurer, etc.) dans ce contexte. Ces enjeux entourant l’attachement chez les deux membres du couple sont en retour associés à une plus grande détresse sexuelle et à une plus faible satisfaction sexuelle et relationnelle, autant chez les femmes avec la vestibulodynie provoquée que chez leur partenaire.

En somme, ces résultats démontrent que les insécurités d’attachement sont associées à la façon dont les couples se perçoivent et interagissent, ce qui en retour est lié à l’ajustement du couple face à la douleur génito-pelvienne. Les enjeux d’attachement pourraient donc être une cible de traitement pour les couples qui souhaitent entreprendre une thérapie de couple pour cette problématique!

Pour de plus amples détails, nous vous invitons à consulter l’article complet :

Charbonneau-Lefebvre, V., Rosen, N. O., Bosisio, M., Vaillancourt-Morel, M.-P., & Bergeron, S. (2020). An attachment perspective on partner responses to genito-pelvic pain and their associations with relationship and sexual outcomes. The Journal of Sex Research. https://doi.org/10.1080/00224499.2020.1761936

Bannière de logos

 

 

Admin