ÉQUIPE SCOUP 
Sexualité et Couple

Sophie Bergeron  Ph.D

Nouvelles SCOUP

La thérapie de couple pourrait aider à réduire le désengagement conjugal chez les deux partenaires

Il est reconnu que la thérapie de couple réduit la détresse relationnelle, mais à ce jour, aucune étude ne s’était intéressée à l’effet de la thérapie conjugale sur le désengagement conjugal. Le désengagement conjugal se définit comme un processus de détachement émotionnel, qui se produit lorsqu’une distance s’installe avec le/la partenaire amoureux(se) et que l’individu devient plus indifférent envers son/sa partenaire (trad. libre, Barry, Lawrence & Langer, 2008). Une étude menée au Laboratoire d’étude du couple s’est intéressée au désengagement conjugal chez les couples suivant une thérapie de couple. Des questionnaires ont été remplis par 163 couples de sexes/genres mixtes à deux reprises, soit au début de la thérapie puis lors d’un suivi 15 semaines plus tard. Les insécurités d’attachement (anxiété d’abandon, évitement de l’intimité) ont aussi été évaluées pour évaluer leur rôle dans l’évolution du désengagement conjugal au fil de la thérapie.

Qu’avons-nous trouvé ?

Nos résultats montrent que pour les deux partenaires, le désengagement conjugal diminue significativement entre le début de la thérapie et 15 semaines plus tard, c’est-à-dire que la thérapie de couple permettrait aux deux partenaires de ressentir moins de détachement émotionnel envers leur partenaire. 

Concernant l’attachement, les résultats diffèrent entre les hommes et les femmes. Les hommes présentant de l’évitement de l’intimité (inconfort dans l’intimité et distance émotionnelle) éprouvent davantage de désengagement conjugal lors du suivi de 15 semaines que ceux en présentant peu ou pas du tout. De plus, les hommes dont la partenaire présente de l’anxiété sur le plan de l’attachement (doutes quant à sa valeur personnelle et peur d’être rejetée par son partenaire) éprouvent davantage de désengagement conjugal lors du suivi de 15 semaines, comparativement aux hommes dont la partenaire rapporte peu ou pas d’anxiété liée à l’attachement.

Ces résultats suggèrent donc que la thérapie de couple pourrait être efficace pour réduire le désengagement conjugal chez les deux partenaires. Cependant, puisque les résultats montrent que les hommes présentent davantage de désengagement lors du suivi lorsqu’eux ou leur conjointe présentent des insécurités d’attachement, les auteurs suggèrent de s’intéresser aux styles d’attachement des deux partenaires lors de la thérapie de couple afin de réduire leur niveau de désengagement conjugal.

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter l’article complet:

Callaci, M., Vaillancourt-Morel, M.-P., Labonté, T., Brassard, A., Tremblay, N., & Péloquin, K. (2020) Attachment Insecurities Predicting Romantic Disengagement Over the Course of Couple Therapy in a naturalistic setting. Couple and Family Psychology: Research and Practice.

Bannière de logos

 

 

Admin