Laboratoire d'étude
de la santé sexuelle

Sophie Bergeron  Ph.D

Nouvelles

Saviez-vous que l'auto-compassion pourrait être bénéfique pour les couples faisant face à la douleur lors des relations sexuelles?

Une étude récente menée dans notre laboratoire s’est penchée sur le lien entre l’auto-compassion et le bien-être de couples dont la femme souffre de douleur lors des relations sexuelles. L’auto-compassion signifie avoir de la compassion pour soi, c’est-à-dire être bienveillant envers soi-même dans les moments difficiles, comme nous le serions envers un ami. Plusieurs femmes souffrant de douleur lors des relations sexuelles rapportent avoir une image négative d’elle-même dans le contexte de la sexualité. Notre étude visait à répondre à la question suivante : est-ce que l’auto-compassion est associée à l’intensité de la douleur et au bien-être psychologique, sexuel et relationnel des deux membres du couple ?

Afin d’examiner cette question, nous avons recruté 48 femmes ayant un diagnostic de vestibulodynie provoquée et leurs partenaires. La vestibulodynie provoquée est la forme la plus fréquente de douleur lors des relations sexuelles et est caractérisée par la présence de douleur à l’entrée du vagin. Ces couples ont complété des questionnaires évaluant les symptômes anxieux et dépressifs, la détresse sexuelle et la satisfaction relationnelle, et les femmes rapportaient l’intensité de leur douleur lors des relations sexuelles.

Qu’avons-nous trouvé?

Les résultats démontrent que, tant chez les femmes que chez leurs partenaires, des niveaux plus élevés d’auto-compassion étaient associés à moins de symptômes dépressifs et anxieux. De plus, lorsque les partenaires rapportaient plus d’auto-compassion, ils étaient aussi plus satisfaits de leur relation de couple et les deux membres du couple vivaient moins de détresse sexuelle. Cependant, le fait d’avoir davantage de compassion envers soi n’était pas associé à l’intensité de la douleur chez la femme.

Ces résultats suggèrent que l’auto-compassion est un facteur psychologique qui pourrait aider les couples à faire face à la douleur lors des relations sexuelles en diminuant ses conséquences sur leur bien-être psychologique, sexuel et relationnel. Des interventions visant à augmenter la compassion pour soi pourraient augmenter l’efficacité des traitements psychologiques pour les couples aux prises avec ce problème. Néanmoins, de futures études sont nécessaires afin de mieux comprendre le rôle de l’auto-compassion auprès de cette population.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter l’article complet:

Santerre-Baillargeon, M., Rosen, N.O., Steben, M., Pâquet, M., Macabena Perez, R., Bergeron, S. (2018). Does self-compassion benefit couples coping with vulvodynia? Associations with psychological, sexual and relationship adjustment. The Clinical Journal of Pain, 34(7), 629-637. doi: 10.1097/AJP.0000000000000579

Bannière de logos

 

 

Admin